Lichen plan buccal

Ecrit par Dermatologue le Dimanche 2 novembre 2014. Posté dans Maladies de la bouche

Le lichen plan atteint fréquemment la bouche.

Le lichen plan buccal est le plus souvent isolé et bénin, environ 30-70% des personnes ayant un lichen plan cutané présentent des lésions buccales. Les lésions de la muqueuse buccale ont l’aspect blanc réticulé rappelant les stries blanches observées sur le lichen plan cutané.

Photothérapie dynamique-PDT

Ecrit par Dermatologue le Mercredi 15 août 2012. Posté dans Maladies de peau

aktilite1

La photothérapie dynamique (PDT) est disponible en France depuis quelques semaines, elle est déjà utilisée dans certains centres hospitaliers. Cette technique permet de traiter certains cancers de la peau (carcinomes baso-cellulaires, maladie de Bowen) et des lésions précancéreuses.

Cette méthode fait appel à une crème (Metvixia®) qui sensibilise la peau à une lumière particulière et permet la destruction sélective des cellules malades.

Il s’agit d’une avancée importante, le dermatologue peut ainsi traiter et détruire plusieurs lésions en même temps pratiquement sans laisser de marque.

La PDT est déjà utilisé dans plusieurs pays ou d’autres indications sont en cours d’évaluation, notamment en esthétique (photorajeunissement, traitement de l’acné).

Epilation laser

Ecrit par Dermatologue le Mercredi 15 août 2012. Posté dans Epilation laser

vaniqa

Le laser épilatoire (alexandrite, diode) est très efficace pour réduire la pilosité. Une étude récente montre l’intérêt d’utiliser parallèlement une crème à base d’eflornithine (vaniqa®) qui permet d’obtenir des résultats plus rapides.

Smith R., Lttler C. et al (Dermatol surg, 2006; 32: 1237-43)

Relissage fractionnel – un traitement des rides et des cicatrices d’acné

Ecrit par Dermatologue le Mercredi 15 août 2012. Posté dans Acné, Esthétique et beauté, Maladies de peau

fraxel-laser

Le relissage fractionnel a été introduit voici trois ans par la société Reliant qui commercialise le Fraxel®.
Cette technique permet au dermatologue de « lisser » les imperfections cutanées avec un minimum d’inconvénients (arrêt d’activité réduit au minimum) et de risques.

Ce laser réalise de multiples microperforations de la peau dont l’intervalle est choisit par le praticien.
Le relissage fractionnel réduit les cicatrices d’acné modérées (peu profondes), améliore les rides légères (autour des yeux ) et les taches pigmentées.
Il faut souligner que cette technique réalisée sous anesthésie locale (crème) est très coûteuse (environ 800€/séance-4 à 5 séances sont souvent nécessaires).

Traitement des verrues par le laser à colorant

Ecrit par Dermatologue le Mercredi 15 août 2012. Posté dans Maladies de peau

v-beam1

Une étude française récente confirme l’intérêt du traitement par laser pulsé à colorant des verrues des mains et des pieds. L’efficacité du laser est au moins aussi bonne que celle du traitement par l’azote liquide (cryothérapie) mais la douleur est moindre. Ce traitement efficace mais coûteux doit donc être utilisé lorsque que les traitements usuels (préparations, froid) ont échoués.

Traitement des verrues palmo-plantaires par le laser à colorant pulsé à 595 nm : étude randomisée en simple insu contre placebo

T. Passeron K. Sebban F. Mantoux, E. Fontas, J.-P. Lacour, J.-P. Ortonne. Annales de Dermatologie et de Vénéréologie – Février 2007

Traitement de la pelade – intérêt du méthotrexate

Ecrit par Dermatologue le Mercredi 15 août 2012. Posté dans Maladies des cheveux, Pelade

pelade

Une étude récente montre de très bon résultats du Méthotrexate utilisée depuis longtemps dans le traitement du psoriasis et d’autres affections.
Il s’agit d’un traitement immunosupresseur puissant qui est recommandé dans les pelades sévères. Le méthotrexate s’associe à la cortisone par voie générale à petites doses. L’ étude du Pr Joly montre une repousse dans deux pelades sévères sur trois mais la rechute survient peut de temps après l’arrêt du traitement chez un patient sur deux.

Joly P. The use of methotrexate alone or in combination with low doses of oral corticosteroids in the treatment of alopecia totalis or universalis.. J Am Acad Dermatol. 2006 Oct;55(4):632-6.

Traitement de la chute de cheveux commune (alopécie androgénique) chez l’homme

Ecrit par Dermatologue le Mercredi 15 août 2012. Posté dans Chute de cheveux, Maladies des cheveux

alopecie-androgenique

Le finastéride (Propécia®) est le seul médicament par voie orale dont l’efficacité était prouvée dans le traitement de l’alopécie androgénique chez l’homme. Alopécie androgénétique. Cette molécule est un inhibiteur de la 5 alpha réductase de type II utilisé pour traiter ” la prostate ” (hypertrophie bénigne de la prostate). Une étude récente très bien conduite démontre la supériorité du dutastéride par rapport au finastéride, une autre molécule dont le mécanisme d’action est proche (inhibiteur des 5 alpha réductases de type I et II). Ce travail a comparé l’action du propécia® (finastéride à 1 mg) avec celle du dutastéride à différents dosages.
De meilleurs résultats ont pu être démontrés chez tous les patients qui prenaient le dutastéride, les résultats sont d’autant meilleurs que la dose de dutastéride est élevée. Ce traitement n’a pour l’instant aucune autorisation de mise sur le marché (A.M.M) dans cette indication. Des études complémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats et préciser l’intérêt exact du dutastéride dans cette indication.

Olsen E, Hordinsky M, Whiting D et al. J Am Acad Dermatol. The importance of dual 5 alpha reductase inhibitor in the treatment of male pattern hair loss : results of a randomized placebo controlled study of dutasteride versus finasteride. 2006; 55: 1014-23.

Liens utiles : Chute de cheveux : une fiche d’information sur la chute de cheveux et la pelade par le Dr Philippe Abimelec, dermatologue

Clonage du cheveux – c’est peut-être pour bientôt …

Ecrit par Dermatologue le Mercredi 15 août 2012. Posté dans Chute de cheveux, Maladies des cheveux

clonage

Les premiers résultats du clonage capillaire se sont révélés intéressants chez la souris.

La technique se déroule en trois phases :

1- Prélèvement chirurgical de follicules pileux à l’arrière du crâne (racines des cheveux).
2- Mise en culture des cellules obtenues en laboratoire. Cette étape nécessite trois semaines pour obtenir une quantité suffisante de cellules.
3- Injection des cellules obtenues au sein du cuir chevelu avec une seringue et une aiguille.

La société Intercytex dont le siège est à Cambridge a débuté les essais cliniques de phase 1 chez l’homme. Un essai clinique mené sur 7 volontaires a donné de premiers résultats encourageants car il existe effectivement une repousse de cheveux dans les zones ou sont injectées les cellules chez 5 patients sur 7. Cependant, les résultats sont encore imparfaits car les cheveux obtenus sont d’une qualité inférieure à la normale.

A l’heure actuelle, les cheveux obtenus par clonage sont fins, irréguliers, peu ou pas colorés, leur orientation est de plus variable.

Des essais cliniques sont mis en place aux Etats unis et en Grande Bretagne. Les scientifiques pensent que leur technique sera au point et utilisable d’ici 5 à 10 ans.

Les essais en cours sont réalisés par plusieurs firmes dont la société Intercytex dont le siège est en Grande Bretagne

Crédit photographique: http://www.intercytex.com/

Acné chéloidienne de la nuque – une affection chronique de traitement difficile

Ecrit par Dermatologue le Mercredi 15 août 2012. Posté dans Acne cheloidienne de la nuque, Maladies des cheveux

folliculite-cheloidienne1

L’acné chéloidienne de la nuque (ACN) est une affection assez fréquente chez les patients à peau noire ou métissée. L’acné chéloidienne de la nuque se traduit par ds boutonsde la nuque qui ressemblent à ceux de l’acné.

Cette maladie évoluent pendant de nombreuses années, les traitements sont efficaces mais les lésions récidives souvent lorsqu’on les arrêtent.
Les traitements font en général appel aux antibiotiques par voie orale (cures trimestrielles de tétracyclines) et aux injections de cortisone dans les lésions (une fois par mois pendant 3 mois).
Les adeptes d’un traitement plus radical préfèrent la chirurgie dont les résultats seraient parfois définitifs au prix de cicatrices importantes.

Adegbidi H, Atadokpede F et al. Keloid acne of the neck : epidemiological studies over 10 years. Int J of Dermatol, 2005; 44 supl. 1 :49_50.

Vous souhaitez rester informé ? Suivez-nous.